CONFÉRENCE « LE DESSIN À L’ÈRE NUMÉRIQUE »
Vendredi 24 mars 2017 à 18 heures

Intervenants : Marie-Laure Desjardins, docteur en Sciences de l’art et fondatrice d’ArtsHebdoMédias, Joanie Lemercier, artiste, Emo de Medeiros, Artiste et Valentina Peri, directrice de la Galerie Charlot.

Cette année, une conférence abordera les multiples questions
relatives au dessin à l’ère numérique.

Le dessin à l’ère numérique est protéiforme. Il est un point, devient une ligne, un réseau, puis s’extirpe de la planéité de la feuille. Il prend forme, se déforme, tourne sur lui-même… Des circonvolutions géométriques naissent des mots qui s’envolent et ne reviennent jamais à leur point de départ. Ainsi font font font les doses d’aléatoire injectées dans les algorithmes ! Mais tous les traits numériques ne sont pas des programmes informatiques. Loin s’en faut. Si le numérique a favorisé l’apparition d’œuvres entièrement conçues par ordinateur, il a également permis à de nouvelles pratiques et à de nouveaux usages de voir le jour. Désormais, il n’est pas rare de rencontrer des artistes qui dessinent sur leur tablette ou sur leur Smartphone. De plus, l’apparition et la multiplication des applications autorisent l’hybridation des supports. Un dessin tout ce qu’il y a de plus classique peut révéler une pluie d’étoiles ou des entrelacs de phrases. Il peut s’animer et jouer de nombreux scénarios. Et puis, il y a aussi ces esquisses que l’on voit naître et aboutir sans même que le dessinateur ait la nécessité d’être présent. Chacune de ses certitudes ou de ses hésitations sont enregistrées. Le sujet apparaît et disparaît devant le regard fasciné des visiteurs. Qui n’a jamais rêvé d’observer son artiste préféré en train de dessiner ? Parler du numérique dans l’univers du dessin, c’est également aborder l’utilisation des nouveaux médias et notamment des réseaux sociaux. Mettre son travail à l’épreuve à travers sa page Facebook ou son compte Instagram est de plus en plus courant. La rapidité de diffusion est telle qu’un dessin peut être vu des millions de fois sans même que son auteur soit connu.

Autant de problématiques qui seront abordées à l’occasion de la table ronde que DDESSIN (17) propose à ses visiteurs cette année sur le salon. Quatre invités s’interrogeront sur ce que le numérique a apporté au dessin tant pour ce qui est des pratiques, qu’en termes de communication. La question de l’apparition d’une nouvelle esthétique du trait sera posée. Venez nombreux partager votre expérience, vos convictions et vos découvertes !

LA REVUE COLLECTION
Samedi 25 mars 2017 à 16 heures

Intervenants : Antoine Stevenot, Sammy Stein, membres fondateurs de la Revue Collection

La revue Collection est une revue indépendante, créée en 2010. Elle est conçue et imaginée par une équipe d’artistes et de designers graphique et rassemble des entretiens approfondis et décontractés avec des artistes autour du dessin contemporain. L’équipe éditoriale va à la rencontre d’artistes, de designers, d’auteurs de bandes dessinées, d’éditeurs mais aussi de personnalités inclassables sans se soucier des catégories. Antoine Stevenot et Sammy Stein, deux des membres fondateurs, reviendront sur les dessous d’un tel projet et présenteront le tout nouveau numéro qui sortira fin avril 2017.